+33 (0)6 30 50 54 67 bonjour@whitebox-sarl.com

Une imprimante 3D fabriquée par d’autres imprimantes, une très bonne idée de la part de Dagoma. Si les pièces sont imprimées, il est donc possible d’en imprimer d’autres pour l’améliorer.

Notre Dagoma DiscoEasy200 est équipée :

  • De l’écran de contrôle
  • Du pack extrudeur
  • Du pack expert (tige filetée trapézoïdale)

Voyons ce que nous pouvons faire de plus. Notre petite imprimante (qui n’est plus si petite avec ces options) a tendance à faire du bruit lors de l’impression. Nous avons trouvé les fauteurs de trouble :

Le contact métal / métal n’est pas idéal pour nos oreilles. Ces roulements ont également tendance à ne pas épouser les irrégularités des barres des axes X / Y / Z. Remplaçons les par des modèles en téflon !

Ils sont plus performants et plus silencieux. Parfait !

 

Allons plus loin et commençons à modifier le design et la conception de notre imprimante. Nous avons remarqué que lors des changements de position rapide de la buse d’impression la structure de l’imprimante à tendance à se balancer. Une seule solution :

Pourquoi faire compliqué, de simples renforts de soutien devrait résoudre entièrement le problème. C’est parti pour la conception.

Tant que nous étions dans la conception, nous avons ajouté 2 ou 3 modifications supplémentaires :

  • Changement de côté de l’écran (plus pratique pour les droitiers)
  • Ajout de cache évitant l’appui involontaire sur les boutons.
  • Ajout d’emplacement pour carte SD et clé USB
  • Ajout de petites poubelles pour les déchets générés par l’impression.

Bien entendu il nous faudra acheter quelques fournitures. Mais rien de révolutionnaire.

Il ne reste plus qu’une chose à faire, passer à l’impression…